ENSE 4

En 2014, LMDE a lancé sa 4ème Enquête Nationale sur la Santé des Étudiants. Les premiers résultats de cette étude sont présentés dans cette synthèse. LMDE réalise depuis 2005 des Enquêtes Nationales sur la Santé des Étudiants (ENSE 1 en 2005, ENSE 2 en 2008, ENSE 3 en 2011).

Elles ont pour but d’identifier, de comprendre et de suivre les comportements et les besoins spécifiques des étudiants en matière de santé.

Ces enquêtes permettent à LMDE d’orienter sa politique de prévention et de construire finement les prestations de ses mutuelles santé. Elles constituent également un outil d’aide à la décision pour les acteurs du champ sanitaire, social et éducatif qui œuvrent pour la santé des étudiants.

La méthodologie retenue pour cette 4ème enquête a cherché à établir un protocole d’enquête stabilisé, avec un questionnaire qui s’appuye chaque fois que cela était possible, sur des indicateurs standardisés, permettant ainsi la comparaison avec des données issues d’enquêtes en population générale.

L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 25 000 étudiants représentatifs de la population étudiante affiliée à la LMDE.

La passation s’est déroulée entre avril et juin 2014 et a permis de recueillir 4 246 réponses soit un taux de retour de 17%.

 

Profil des répondants :

Selon cette enquête, près de quatre étudiants sur dix présentent des signes de mal-être

En effet, près de quatre étudiants sur dix (37%) seraient en état de mal-être : les femmes, étant en proportion deux fois plus nombreuses (46%) que les jeunes hommes (25%) à présenter des symptômes anxieux.

Le sentiment de détresse psychologique se révèle étroitement lié à la satisfaction des études.

Le rôle des universités et la place donnée à la médecine préventive et à la promotion de la santé au sein même des lieux d’études apparaissent prédominants pour détecter mais aussi accompagner les étudiants en souffrance. Pourtant l’enquête révèle que seuls 35% des étudiants ont effectué une visite médicale auprès des Services Universitaires de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS). Elle est pourtant un élément essentiel dans la mise en œuvre d’un parcours de santé dès l’arrivée dans l’enseignement supérieur, pour délivrer des messages de prévention et détecter des étudiants en difficulté. Afin d’assurer un suivi sanitaire et pédagogique de qualité des étudiants durant leur cursus, la LMDE milite pour le déploiement de centre de santé dans les universités par l’attribution de moyens supplémentaires.

Cliquez ici pour accéder à l'Etude