Le cannabis, c’est quoi ?

Le cannabis provient d’une plante, le chanvre, qui produit une substance psychoactive, le THC ou tétrahydrocannabinol.

Le THC agit sur le cerveau et modifie la perception et les sensations.

Disponible sous forme d’herbe, de résine ou d’huile, le cannabis peut être inhalé ou ingéré. 

Le cannabis n’est pas sans effet

La consommation régulière du cannabis a de réels impacts :

  • sur la vie scolaire et/ou professionnelle et sur la vie sociale : elle entraine notamment des troubles de la concentration et altère la mémoire ;
  • sur la motivation avec une perte d’envie de faire les choses que l’on aime ou de voir les gens que l’on apprécie.
  • Cela peut se transformer en cercle vicieux qui conduit à un repli sur soi voire à un isolement social.

En plus, quand le cannabis est fumé, on subit aussi tous les effets néfastes du tabac.
Et l’association avec l’alcool peut aussi entrainer des trous de mémoires répétés et des mini amnésies.

Ces conséquences sont passagères : quand on arrête, on retrouve son état normal.

Chez les personnes souffrant de maladies psychiatriques graves, comme la schizophrénie, le cannabis peut provoquer des hallucinations et des délires.

Des intoxications aigue ou "bad trip" peuvent également arriver et se manifestent par de fortes angoisses, des tremblements, des sueurs froides, des difficultés à respirer, des palpitations, des hallucinations, de la confusion et parfois par des pertes de connaissances.

Il est important de ne pas laisser seule la personne en « bad trip » de la rassurer, de la mettre dans un endroit calme et de lui faire boire de l’eau. Il peut aussi être nécessaire d’appeler le 15 ou le 18.

Si la dépendance physique est minime,  il n’est pas toujours évident d’arrêter, du fait de la dépendance psychique. Il ne faut donc pas hésiter à demander de l’aide à un professionnel de santé ou auprès des consultations jeunes consommateurs qui permettent également de faire le point sur ses consommations. 

Un rappel de la loi

Le cannabis est considéré comme un produit stupéfiant en France. Sa possession, sa production, sa vente ou son usage vous expose à des sanctions pénales (loi du 31 décembre 1970). Les peines sont variables. Elles peuvent aller de un an d’emprisonnement ou 3750€ d’amende pour la possession, à 10 ans de prison pour le trafic. Depuis octobre 2015, la permet une transaction pénale pour les plus petits délits. Cette procédure permet à la police judiciaire de fixer directement une amende au lieu de passer par le tribunal. La loi du 3 février 2003 a ajouté une peine de 2 ans de prison et 4500€ d’amende, liée à l’usage de cannabis au volant. 

Faire le point sur sa consommation

Pour savoir où vous en êtes dans votre usage du cannabis, posez-vous ces quelques questions :

  • Avez-vous déjà fumé du cannabis avant midi ?
  • Avez-vous déjà fumé du cannabis lorsque vous étiez seul(e) ?
  • Avez-vous déjà eu des problèmes de mémoire quand vous fumez du cannabis ?
  • Des amis ou des membres de votre famille vous ont-ils déjà dit que vous devriez réduire votre consommation de cannabis ?
  • Avez-vous déjà essayé de réduire ou d’arrêter votre consommation de cannabis sans y parvenir ?
  • Avez-vous déjà eu des problèmes à cause de votre consommation de cannabis (dispute, bagarre, accident, mauvais résultat à l’école, etc.) ?

Si vous avez répondu oui à plus de 2 questions, votre usage peut avoir des incidences sur votre vie quotidienne. Pour vous aider vous pouvez vous adresser à une consultation jeunes consommateurs (CJC). Vous en trouverez les coordonnées sur le site Drogues Info Service