En décembre l’Opération Kamasutra revient avec ce quizz dédié à la sexualité et à la prévention des IST et MST. Tente ta chance sur notre jeu chaque jour pour avoir une chance de gagner l’un de nos cadeaux.

13. Fausse croyance « Qui ne dit mot consent »

FAUX !


Une personne qui ne dit rien, ne consent pas. Pour qu’il y ait consentement, il faut qu’il puisse être exprimé de manière libre, éclairée, réversible et enthousiaste.

Céder ≠ consentir

Rester silencieux ≠ consentir

Il est important de pouvoir exprimer son consentement ou non consentement à travers le langage verbal et/ou corporel. Il est également de ta responsabilité de t’assurer que le consentement de ton partenaire soit respecté.
En cas de doute, le mieux est de demander ou ne rien faire avant d’être bien sûr !

 

14. L’orgasme clitoridien est le seul orgasme

VRAI !


Il n’y a pas d’orgasme vaginal ! Lorsqu’il y a pénétration vaginale, il s’agit d’une stimulation interne et c’est le clitoris qu’on stimule.

Pendant longtemps, le clitoris a été réduit à sa partie externe, visible : le gland, mais il se prolonge en interne et sa racine traverse l’urètre jusqu’au vagin.

La stimulation du clitoris peut être donc interne ou externe. Pour rappel, le clitoris mesure entre 10 et 13 cm de long.

Selon une étude des chercheurs en sociologie finnois Osmo Kontula et Anneli Miettinen : sur 6155 femmes cisgenres:
o 6% d’entre elles atteignent l’orgasme par SEULE stimulation interne (vaginale)
o 34% par SEULE stimulation de la partie externe du clitoris (gland)
o 54% par une DOUBLE stimulation : interne et externe
o 6% n’ont jamais atteint l’orgasme

Source : https://www.cairn.info/

15. Pourquoi le sperme est-il blanc ?


Plus le sperme est blanc, plus il est concentré en spermatozoïdes ! En cas de rapports fréquents, le sperme peut devenir plus transparent et sa quantité moins importante.

Source : https://www.filsantejeunes.com/

16. Le Canada vient de classer le *stealthing (*le fait de retirer le préservatif lors d’un rapport sexuel) comme crime sexuel

VRAI !


Fréquemment dénoncée, la pratique du stealthing (retirer le préservatif lors d’un rapport sexuel sans le consentement de la personne pénétrée.) entre dans la catégorie des crimes sexuels au Canada, grâce à une décision de justice rendue le 29 juillet 2022 par la cour suprême.

Le retrait du préservatif dans une relation doit se faire avec le consentement des deux partenaires. Si une personne consent à un rapport sexuel avec préservatif, alors cela ne veut pas dire qu’il consent au retrait de celui-ci. De plus, il y a un risque d’IST et de grossesse.

Source : https://www.lemonde.fr/

 

17. Le préservatif interne peut être mis jusqu’à 8H avant le rapport

VRAI !


Disponible sur le marché depuis 1998, le préservatif interne est moins connu et moins utilisé que le préservatif externe. Tout comme le préservatif externe, il est à usage unique et est vendu déjà lubrifié. On peut s’en procurer en pharmacie ou au planning familial.

Le préservatif interne protège des IST et de la fécondation au même titre que le préservatif externe.

Ses avantages :

  • Il est hypoallergénique ! Sans latex, il convient aux personnes allergiques.
  • Il est généralement fabriqué en polyuréthane ou en nitrile, un caoutchouc naturel réputé pour sa résistance, son élasticité, son étanchéité, mais aussi pour être hypoallergénique.
  • On peut s’en servir dans le cadre de rapports anaux : il suffit de retirer l’anneau interne du préservatif avant de s’en servir
  • Il peut être mis en place jusqu’à 8 heures avant la relation sexuelle ! Il peut être utilisé comme digue dentaire pour le sexe oral, il suffit de le couper en deux, et de poser le préservatif sur les parties génitales de son.sa partenaire.
  • Il s’adapte à toutes les formes de vagin / anus.
  • En fonction des morphologies, l’anneau extérieur du préservatif interne peut frotter contre le clitoris et procurer davantage de plaisir.

Source : https://questionsexualite.fr/

18. Le candaulisme c’est quoi ?
 


Le candaulisme est une pratique sexuelle dans laquelle une personne prend du plaisir à voir son ou sa partenaire faire l’amour avec une ou plusieurs autres personnes.

C’est un kink* comme un autre ! Sois tolérant avec ton ou tes partenaires. Parles-en et n’hésite pas à partager les tiens !

*fétiche

Source : https://www.santemagazine.fr/

19. Être pansexuel c’est aimer une personne indépendamment de son genre ou de son sexe.

VRAI !


Être pansexuel ou « pan » - signifie « tout » – cela fait référence à l’attirance physique, sexuelle, affective ou romantique pour toute personne, sans égard à son sexe ou son genre. Ce terme a été proposé de façon à reconnaître plus clairement la pluralité des genres et des identités.

Source : https://www.elle.fr/

20. Le lubrifiant augmente le risque d’IST ?

FAUX !


Le gel lubrifiant (à base d’eau) ne constitue pas en lui-même une méthode de protection des IST efficace, mais il limite les micro-lésions au niveau des muqueuses liées aux frottements divers, et diminue le risque de passage d’une IST à travers ces dernières. Associé à un préservatif, le gel lubrifiant va aussi limiter le risque de craquage de ce dernier, et ainsi prévenir du risque d’IST et de grossesse.

Source : https://www.planning-familial.org/

21. Introduire des fruits ou légumes dans son vagin peut conduire à des infections (mycoses, vaginoses)

VRAI !


Effectivement, nombreux sont les produits chimiques dans la culture des fruits et/ou légumes (pesticides et autres substances dangereuses) qui peuvent entrainer des mycoses. Les fruits et légumes peuvent aussi contenir des bactéries à l’origine d’infections. Selon une étude américaine, il y a environ 26 bactéries dans un légume donc autant de chance de s’infecter.

"Le vagin, au même titre que la bouche, est un milieu en contact avec l’extérieur, explique Coralie L’Honoré, sage-femme sexologue. Il contient des bactéries pour se protéger - ce qu’on appelle la flore vaginale -, mais si l’on y introduit des objets souillés, on risque de déséquilibrer cette flore et d’attraper des infections". Sois donc prudent !

Il existe des sextoys pour tous les budgets ! C’est beaucoup plus adapté !

Source : https://belidemag.net/

22. La pénétration n’est pas indispensable pour prendre du plaisir

VRAI !


Il n’existe pas de « sexualité naturelle » mais DES sexualités. On peut se faire plaisir de différentes façons : masturbation, cunnilungus, fellation, caresses… Il n’y a pas de normes en ce qui concerne le plaisir.

Fais appel à ton imagination ! Positions, jouets, … tout est permis avec le consentement de son ou sa partenaire !

Source : http://www.libresdenoschoix.fr/

23. Le peaking (ou edging) est une technique qui consiste à retarder l’orgasme plusieurs fois pour mieux l’intensifier

VRAI !


Dans les pratiques sexuelles en solitaire comme la masturbation, l'edginɡ consiste pour une personne à contrôler le moment de son propre orgasme en l'approchant, puis en ralentissant la stimulation. Le but est généralement de retarder la survenue de l'orgasme, afin de prolonger le plaisir qui le précède, et d'amplifier les sensations lorsqu'il se produit.

Le contrôle de l'orgasme consiste en un jeu de stimulation et de frustration, si l'un des partenaires laisse à l'autre le contrôle de la stimulation érotique, comme c'est le cas dans les pratiques où l'un des partenaires reste volontairement passif.

Source : https://www.gqmagazine.fr/

24. La durée moyenne d’un rapport sexuel avec pénétration est de 5 minutes 44 secondes

VRAI !


D’après une étude du psychologue australien (Brendan Zietsch) menée auprès de 500 couples originaires de 5 pays différents (Royaume-Uni, Espagne, Turquie, Pays-Bas, États-Unis), la durée moyenne d’un rapport est de 5 minutes 44 secondes.

L’adage « Plus c’est long, plus c’est bon » n’est donc pas forcément une vérité absolue !

Rappelle-toi que le sexe n’est pas une performance, mais un moment de partage entre deux individus consentants (ou plusieurs). En plus de cela, il y a plusieurs manières d’avoir des rapports sexuels la pénétration n’est pas une obligation !

Source : https://www.lepoint.fr/

25. Il est possible de transmettre des IST par le toucher

VRAI !


Certaines IST (chlamidya, syphillis, herpès génital…) peuvent être manuportées, c’est-à-dire se transmettre par les mains surtout s’il y a des fluides et/ou des muqueuses fragilisées. Pour prévenir le risque, il est recommandé de bien se laver les mains et d’avoir les ongles courts.

On recommande aussi de faire des dépistages réguliers !

Source : https://questionsexualite.fr/